FranceAssosSante_logo-blanc.png

Vivre-covid19 : Newsletter Juin 2021

iStock-1273283083_edited.jpg

Cela fait maintenant plus d’un an que l’étude Vivre-Covid19, conçue pour mesurer l’évolution de l’état de santé physique et moral des participants, a été lancée à l’initiative de France Assos Santé et de ses associations membres.

Déjà, les données recueillies sont riches et reflètent les situations vécues par les Français durant cette année, qu’ils soient atteints d’une pathologie ou d’un handicap ou non. L’anxiété, le télétravail, l’accès aux soins, les résultats soulignent déjà les faits marquants de cette période inédite.

La sécurisation des données de santé est une priorité pour France Assos Santé, comme vous pourrez le lire dans nos actualités. Vous pouvez retrouver les règles de protection des données appliquées à Vivre-Covid19 (Hébergement « HADS, stockage, cryptage…) sur le site internet de l’étude.

Merci à tous les participants pour leur mobilisation : c’est grâce à votre contribution précieuse, chaque mois, que cette enquête permettra de mesurer l’impact de cette crise sur nos vies. Votre retour d’expérience est primordial !

Passez un bel été, et continuez à vous protéger et protéger vos proches.

1 an plus tard, quelles sont les tendances ?

D’après les premiers résultats de l’enquête, mis à part au début de l'épidémie et à l'annonce du reconfinement en novembre 2020, le niveau d’anxiété reste plus élevé pour les personnes atteintes de pathologies ou de handicap que pour les personnes sans handicap ou pathologie particulière.

Quand la vie reprenait peu à peu son cours en été 2020 pour les uns, les inquiétudes liées aux déprogrammations ou à l’accès aux soins restaient fortes pour les autres.

Proportion de répondants anxieux

PNPNH = Personne Non Pathologie et Non Handicap

PPH = Personne Pathologie et Handicap

* L’anxiété est mesurée par un score appelé GAD-7. Par définition, nous disons qu’une personne est anxieuse si elle a un score GAD-7 supérieur ou égal à 10.

Actualités

FAS-VivreCovid19-BlocMarque.png

Premières tendances de notre grande étude "santé" Vivre-Covid19

Un an après le lancement de Vivre-Covid19, à mi-parcours, les premières grandes tendances se dessinent notamment sur les niveaux d’anxiété et d’accès aux soins des répondants. Cependant, pour exploiter 3,5 millions de données qui seront finalement récoltées, il faudra encore des mois d’analyses pour tirer des enseignements spécifiques, notamment sur le niveau d’anxiété et la prise en charge médicale, des personnes malades et en situation de handicap, tout au long de la crise sanitaire.

Vivre-Covid19 :

une étude associative ouverte à la recherche et à la communauté

Cette étude, en partenariat avec le Health Data Hub, se veut ouverte à la recherche ainsi qu’à l’ensemble de la communauté. C’est ainsi que France Assos Santé a rédigé et met en œuvre sa doctrine éthique car il est essentiel d’accéder à des données de santé à des fins de recherche de façon sécurisée et dans le respect du droit des personnes.

Femme avec ordinateur portable

Collecte de données à caractère personnel en pharmacie :

France Assos Santé saisit la CNIL

Il y a quelques semaines, France Télévision diffusait l’émission Cash Investigation intitulée « Nos données personnelles valent de l’or ! ». Le reportage mettait en lumière la pratique de la société IQVIA en matière de collecte et de traitement de données de santé opérés par 10 000 pharmaciens.

 

Suite à la diffusion de cette émission France Assos Santé signale à la Commission nationale de l’informatique et des libertés (CNIL) deux manquements graves qui portent atteinte aux droits des usagers du système de santé : le manque d’information et de transparence et le détournement ultérieur des données à des fins éloignées de celles du recueil initial.

France Assos Santé

10, VILLA BOSQUET
75007 PARIS

VIVRE-COVID19.fr une étude de France Assos Santé | une solution sécurisée de Sanoïa - Real World Digital CRO